``

Création de GIFs, quelle appli choisir ?

0 Comments










Voilà quelques mois que j'utilise l'appli de création de gifs Phhhoto, et malgré ses quelques défauts, j'en étais très contente. Je l'utilise assez régulièrement, soit pour capter des petits moments joyeux de ma vie, soit pour envoyer des gifs galants à qui de droit, soit pour manifester mon état d'esprit pendant une conversation sur facebook ou par texto... Je ne publie pas tous ces gifs évidemment, puisque certains sont très personnels !














J'ai récemment découvert que la plateforme photo qu'on ne présente plus, VSCO Cam, s'était lancée dans l'aventure du gif, et je me suis dépêchée de charger l'appli avec gourmandise afin de la tester. Elle s'appelle DSCO (prononcer "disco"), et elle s'adresse à la communauté développée par la firme VSCO, qui se veut un vrai réseau social rassemblant une communauté plus professionnelle et artistique qu'Instagram. La marque joue sur un background très hipsterisant, en mettant en valeur chaque semaine des artistes qui utilisent leurs filtres, et qui sont toujours de grands aventuriers, des créatifs incroyables, des photographes talentueux, comme de par hasard. Mais rendons à César sa couronne de lauriers : leurs filtres sont sublimes, leur appli bien fichue et leur "grid" épuré assez attrayant. J'étais donc impatiente de me laisser séduire. 

Après une semaine d'utilisation, voici point par point les atouts et faiblesses de chacune de ces applis

1
LE DESIGN

Le design de Phhhoto n'est clairement pas son point fort : fond noir et écritures vert fluo, l'univers de la marque est assez désagréable à première vue. La typo est petite, elle fait mal aux yeux et n'encourage pas l'écriture ou la lecture des commentaires. Un peu dommage pour un réseau social. La prise en main est a contrario très facile, on comprend rapidement le fonctionnement de la prise de vue, de la sélection des filtres, du partage. Le profil personnel est très agréable et une version en ligne permet de partager ses phhhotos.
L'interface de DSCO est d'une simplicité un peu déroutante. Une fois l'inscription terminée, il n'y a plus qu'une page d'accueil, celle qui permet de prendre le gif, et une page de paramètres (accessible en faisant descendre la fenêtre avec deux doigts), c'est tout. Le "thème" est l'arc-en-ciel, on aime ou pas, personnellement je trouve ça un peu criard.

2
LES FONCTIONNALITES

  1. Les gifs : les gifs de DSCO sont beaucoup plus longs que ceux de Phhhoto. Ils peuvent aller jusqu'à 2,5 secondes, alors que ces derniers sont constitués uniquement de 4 images. La boucle n'est également pas la même. Les gifs de DSCO tournent en rond, recommençant au début une fois qu'ils ont fini, ceux de Phhhoto font un va et vient, il n'y a donc pas de coupure dans l'image. Par exemple, si l'on capture une personne qui marche, elle fait 2 pas en avant, deux pas en arrière et ainsi de suite. Le résultat (à vitesse réelle pour DSCO, en accéléré pour Phhhoto) est assez différent et justifie à lui seul d'utiliser les deux applications. Par ailleurs, aucune des deux applications ne prend de gifs en mode paysage.
  2. Les filtres : Les deux applications n'ont pas du tout la même politique. Phhhoto propose 2 filtres, un couleur et un noir et blanc, qui sont tous les deux sobres et pourvus de grain. Le résultat est très souvent flatteur, tout en permettant un rendu homogène sur l'ensemble de la galerie. Cela évite aussi de passer trop de temps à retoucher les images, et rend le service plus efficace. DSCO propose pour l'instant 4 filtres issus de sa gamme pour Vsco Cam, et ils font partie de mes préférés (A1, B1, M5 et HB2). Pour autant je ne suis pas du tout convaincue par leur rendu, qui me semble fade par rapport à ce que je peux obtenir sur une photo. Au niveau esthétique, mon coeur penche largement en faveur de Phhhoto, ce à quoi je ne m'attendais pas du tout !!!!
  3. les outils : nous parlerons simplement des outils proposés en plus par Phhhoto, puisque les fonctionnalités de DSCO s'arrêtent là. L'appli propose de garder en mémoire nos différents essais, afin de pouvoir sélectionner le meilleur gif de la série. C'est HYPER pratique. Il est également possible de changer d'appareil photo (normal ou selfie) en cours de gif, pour créer des effets marrants. Et enfin, on peut enregistrer nos brouillons sur la pellicule. Autant vous dire que j'utilise cette fonction tout le temps ;)
3
LE PARTAGE

Une fois de plus, Phhhoto me parait mieux fichu : premièrement, le partage ne "bloque" pas l'application, il se lance dans son coin et on peut continuer à se balader ou à prendre d'autres gifs. Deuxièmement, on peut interrompre le partage en cours de route, si besoin. Enfin, on a accès à sa galerie dans l'application, ce qui permet de visualiser tous ses petits gifs d'un coup d'oeil, de les trier, partager, commenter...
Sur DSCO, tout est tellement épuré qu'au final on ne peut pas contrôler grand chose. Le partage est obligatoire si l'on veut récupérer le gif -en très basse qualité- sur la pellicule (bonjour la vie privée), il dure une plombe, et il faut aller se connecter à son grid sur Vsco Cam pour se rendre compte du résultat et le supprimer le cas échéant. On perd du temps, et l'appli ne nous retient pas puisqu'il n'y a rien d'autre a y faire. En cela elle est comparable à l'appli Boomerang, lancée par Instagram il y a 2 semaines, et qui est encore moins intéressante. On s'amuse beaucoup plus avec avec Phhhoto. 

Conclusion de ce test : le seul atout de DSCO est la longueur du gif, pour ceux qui ont envie de partager des minifilms. Et, dans un futur proche, la diversification des filtres et des possibilités de retouches. Sinon, je reste avec Phhhoto, sa communauté rigolote et son appli pratique !



A gauche, une mini-vidéo créée sur DSCO (filtre A1), à droite, un gif pondu en 2 secondes sur Phhhoto.
Et vous, utilisez-vous une de ces deux applications ? postez votre profil que j'aille y faire un tour ;)







POPULAIRE

Aucun commentaire :